Pharmacie du Parc

Fesses rouges

Imprimer (PDF)

Fesses rouges La peau des bébés est particulièrement fragile et peut subir de multiples infections et irritations au niveau des fesses. Ce problème est fréquemment rencontré chez les nourrissons et se manifeste sous la forme de plaques rougeâtres, caractéristiques de l'érythème fessier (aussi appellé dermite du siège). Cette affection douloureuse est en général sans conséquence et guérit rapidement si elle est traitée de manière adéquate.

Que faire si mon bébé a les fesses rouges ?

La peau des bébés est particulièrement fragile et peut subir de multiples infections et irritations au niveau des fesses. Ce problème est fréquemment rencontré chez les nourrissons et se manifeste sous la forme de plaques rougeâtres, caractéristiques de l'érythème fessier (aussi appellé dermite du siège).

Cette affection douloureuse, qui est due à plusieurs facteurs, est en général sans conséquence et guerrit rapidement si elle est traitée de manière adéquate.

Comprendre cette lésion dermatologique

Cette dermite est caractérisée par une peau anormalement humide, chaude et irritée. Les rougeurs débutent souvent au niveau de l'anus ou des plis de l'aine. Elles peuvent s'étendre aux testicules ou à la vulve et à l'ensemble du siège. Parfois, la partie superficielle de la peau pèle et des boutons ou des vésicules peuvent apparaître et éclater, suinter, voir même saigner. Les lésions apparaissent alors blanchâtres ou jaunâtres. Lorsque des fissures infectées se forment dans les plis de peau, on parle d'intertrigo. Ces complications restent rares mais si l'érythème persiste plus de 4 jours, ou, s'il est accompagné de fièvre, ou que vous constatez l'apparition de cloques ou furoncles, ou qu'il s'étend en dehors de la zone de contact avec la couche, une consultation médicale est nécessaire.

Quelles en sont les causes ?

Il existe différentes causes à l'apparition de ces plaques rouges qui peuvent additionner leur effets :

  • La principale est le port de la couche. En effet celle-ci favorise le manque d'aération de la peau qui reste humide, se ramollit et devient sujette à la formation de champignons. De plus, la peau du nouveau-né peut s'infecter au contact de l'ammoniaque contenu dans l'urine. Le port prolongé d'une couche souillée par les selles, une diarrhée, une couche trop serrée qui va favoriser les frottements, poussent aussi à l'apparition de cette inflammation.
  • Dans certains cas, l'érythème fessier est provoqué par une réaction aux lessives, aux savons, aux lingettes ou à d'autres produits de toilette.
  • Une autre origine peut être les séquelles d'un traitement antibiotique ayant éliminé les bonnes bactéries de la peau et favorisé une réinfestation par un champignon ou par une bactérie indésirable.
  • Enfin, l'alimentation du bébé joue aussi un rôle, car la quantité et la nature des enzymes présentes dans les matières fécales sont influencées par l'alimentation. Ainsi il existe une interaction entre la peau du bébé et l'activité enzymatique résiduelle du contenu des matières fécale. Ceci explique que l'alimentation du nourrisson influe sur le risque d'apparition d'érythème fessier, sur son importance et sa durée. On sait par exemple que le bébé allaité est moins sensible à l'érythème fessier, parce que ses selles sont moins acides et présentent une activité enzymatique moindre.

Il semble y avoir un lien de cause à effet entre le changement important de régime alimentaire d'un nouveau-né, et l'apparition d'érythèmes fessiers.

Les conseils pratiques pour éviter l'érythème fessier

  • Gardez le bébé le plus propre et le plus sec possible. Ainsi, changez souvent ses couches, si possible dès qu'il a fait ses besoins.
  • Appliquez du liniment oléocalcaire, simple mélange d’huile d’olive et d’eau de chaux, c'est un produit naturel disponible en pharmacie. Ses propriétés apaisantes et antiseptiques en font un produit plus précisément recommandé pour l’hydratation de la peau des bébés et lors du change, notamment en cas de rougeurs ou d’érythème fessiers. Le liniment est à appliquer sur la peau simplement à l’aide d’un coton et n’a pas besoin d’être rincé : la fine couche grasse restante sert de film protecteur.
  • Préférez les pyjamas en coton et non en tissus synthétiques.
  • Évitez l’usage des lingettes si votre bébé a tendance à avoir les fesses rouges.
  • Dans la mesure du possible, laissez votre bébé fesses nues.
  • Nettoyez ses fesses au savon de Marseille, suivi d'un rinçage abondant et d'un séchage minutieux. Après la toilette, appliquez sur ses fesses un produit qui les isolent de l'humidité. A base d'oxyde de zinc ou d'huiles de poisson, ces traitements locaux (crèmes, pommades, gels, etc.) sont disponibles sans ordonnance en pharmacie. Ils ont un effet séchant et astringent sur la peau, tout en étant légèrement antiseptiques et généralement non-irritants.
  • Faites-lui prendre des bains de siège avec un produit antiseptique doux qui contribuera à accélérer la guérison (par exemple solution de Millian ou éosine aqueuse à 2 %).

En cas de doute concernant le soin à utiliser, demandez conseil à votre pharmacien afin d'éviter tout effet non désiré. En effet la peau des bébés est très fine, et absorbe beaucoup plus que la peau mature. Par conséquent, les effets indésirables sont plus importants.

Quelle couche choisir ?

Deux types de couches sont actuellement proposées avec des avantages et inconvénients dans les deux cas. Aujourd'hui, il semble qu'on observe plus de différences de taux d'érythème fessier entre les couches jetables classiques et les nouvelles couches en tissus lavables et réutilisables.

  Avantages Inconvénients
Couches jetables Facilité d'utilisation. Super-absorbantes avec des matériaux gélifiant : moins d'épisodes d'érythèmes fessier. Présence parfois de colorants et produits soupçonnés de provoquer des dermatites de contact allergique. Gel synthétique non biodégradable qui pose des problèmes environnementaux.
Couches réutilisables Différents modèles, elles utilisent un tampon de microfibres « super-absorbantes » placé dans une poche. Plus gros investissement au départ afin d'avoir un stock d'au moins une vingtaine de couches, mais plus rentable par la suite. Demande une certaine adaptation pour trouver la meilleure technique de lavage.

Dans tous les cas, veillez à utiliser des couches bien ajustées afin de limiter au maximum les frottements.

Des rougeurs répétées peuvent être le signe d’une allergie aux composants des couches (matière, parfums, etc.). Dans ce cas, changez de marque et choisissez des couches hypoallergéniques.

Quand consulter un médecin ?

Consultez un médecin si l'érythème :

  • devient pénible à supporter pour le bébé ;
  • présente des signes d'infection (lésions blanchâtres ou jaunâtres) ;
  • est présent dans les plis du cou, sur les aisselles ou derrière les oreilles ;
  • persiste après quelques jours d'automédication.